ADRESSEZ-VOUS À:

Je-ne-sais-quoi
000 rue des Anges Gardiens
Je ne sais où (Jemenfiche) UNI VERS

TIMBRE JE-M'EN-FICHISTE

TIMBRE JE-M'EN-FICHISTE

Courrier via pigeon voyageur électronique

Courrier via pigeon voyageur électronique

lundi 6 août 2007

Hommage à nos trente ans de vie commune

Il y a quatre ou cinq ans, alors que mon mari devait être honoré dans la profession qui est la sienne (courtier en assurances de personne), un de ses confrères m’avait téléphoné pour me demander quelques considérations à son sujet. La tâche n’étant pas simple, Claude étant une légende en tout point, je demandais un temps de réflexion pour répondre. J’écrivis donc par la suite le courriel qui suit à ce monsieur.

Cher Réal,

comment raconter Claude sans parler de son goût du risque et de sa passion pour la vie sous toutes ses formes. Qu’il s’agisse de course de motos sur piste, transformée avec l’âge ou le retour d’âge, dépendant du point de vue, en ''smooth'' promenade de moto sur route du genre ''La balade de malades'' à laquelle il a participée l’été passé (Les Cèdres - Manic 5 en à peu près 22 heures consécutives sans dormir) ou qu’il soit question de ski déchaîné, de planche à neige frénétique ou de son dernier engouement, la peinture sur toile, tout est imprégné de joies, de plaisirs, de rires, de volonté, d’ouverture d’esprit et bien sûr de performances.

Claude est également un homme de planification et il n’hésite pas à organiser un voyage à Daytona pour lui et ses copains bikers, en cordant comme des sardines 14 motos dans la van d’un de ses clients et les conducteurs de la même manière dans des voitures.

J’ai souvent eu l’impression au cours de nos premières années de vie communes d’être un cow-boy attaché à une corde et traîné à l’arrière de son cheval fougueux, la face dans le sable. Mais quels moments exaltants, je n’ai jamais souhaité lâcher cette corde. Aujourd’hui je préfère (l’âge l’exigeant également) être derrière lui sur ma selle ou rester à la maison attendre son retour pour écouter les récits palpitants qu’il rapporte.

Son slogan préféré : ''Vaut mieux essayer et se tromper parfois, que de ne rien faire et avoir toujours raison''. Ce qu’il pratique quotidiennement avec beaucoup d’enthousiasme.

Quel fût ma surprise il y a un an et demi, quand j’eus recommencé à peindre après plusieurs années, de l’entendre manifester son goût d’essayer lui aussi. Du désir à l’action le jour même, il m’a fait découvrir un
artiste puissant, plein de talent et de vigueur. Il ne cessera jamais de m’étonner avec sa force de caractère, son courage, sa volonté, son efficacité, son énergie légendaire et sa grande intensité.

Tous ceux qui l’entourent, savent qu’il ne laisse jamais sans support ou sans issue un dossier qui touche sa famille, ses amis ou de ses clients. À nos deux filles qui récriminaient parfois sur son écoute active, je répondais : ''Votre père est un homme de solution''. J’aurais dû préciser : ''…un homme d’amour et de solution''. Claude possède une grande générosité de cœur et j’en ai été bénéficiaire et témoin à plusieurs reprises, ses enfants également.

Claude possède une curiosité affûtée et un goût d’apprendre qui le mène au premier rang des spécialistes en gadgets technologiques. Au grand désespoir de sa femme qui ne peut plus allumer le téléviseur sans son assistance, ce qui le rend bien sûr indispensable, Claude étant évidemment un grand chevalier des Dames.

Il s’adonne à l’activité physique, s’intéresse à la politique internationale, aux dernières découvertes scientifiques et j’en passe, la liste de ses intérêts serait trop longue à dresser.

Quand Claude a voulu jardiner, il a fallu un truck de terre pour satisfaire son désir de cultiver. C’est un homme qui voit grand et beau.

Claude est chaleur, énergie, force et puissance, assurance (c’est le cas de le dire), audace, bravoure, cœur, détermination, persévérance, loyauté, intrépidité, vaillance, innovation, aplomb, nouveauté, audace, aventure, décision, houle, agitation, beauté, secours, soutien, douceur et amour.

J’allais oublier de te dire qu’il réussit avec succès à peu près tout ce qu’il entreprend, sauf exception fait du dressage de son chien Lancelot qui fut un total désastre, que Dieu lui pardonne. Et qu’il choisit parfois le calme et la tranquillité en roupillant devant une bonne pièce de théâtre. hi!hi!hi!

Je crois que j'aurais dû ajouter qu'il est un grand guerrier Jedi et pour paraphraser le célèbre maître Jedi Yoda dans ''La guerre des étoiles'' : ''Le Jedi se sert de la force pour la connaissance et la défense, jamais pour l'attaque''.

Et pourquoi pas: ''Par l'étude et l'effort constant toujours meilleur est le Jedi''.

hi!hi!hi! dit la souris, mon histoire est finie.

À propos des messages

Plusieurs autres publications peuvent être trouvées dans la section CATÉGORIES ou en fouillant dans les archives.

Archives

Ne cherchez pas midi à quatorze heures