ADRESSEZ-VOUS À:

Je-ne-sais-quoi
000 rue des Anges Gardiens
Je ne sais où (Jemenfiche) UNI VERS

TIMBRE JE-M'EN-FICHISTE

TIMBRE JE-M'EN-FICHISTE

Courrier via pigeon voyageur électronique

Courrier via pigeon voyageur électronique

vendredi 24 août 2007

Station Porte de Lilliput



LE MUSÉE D’ART CONTEMPORAIN, Lilliput
Collaboration de notre envoyée spéciale
ÇA PRESSE – Journal indépendant de toutes pensées politiquement correctes

À mon arrivée au musée, un petit bébé lala tout rose cognait à la porte. À Lilliput, les bébés lala de tout âge ont le droit d'entrée, pas de ségrégation. Ceux qui sont artistes peuvent même exposer leurs oeuvres. L’expression libre de tout jugement est encouragée et dispensée dans tous les musées des beaux-arts de Lilliput, indépendamment de l’âge, de la race, de la religion ou de l’absence de religion, de l’orientation sexuelle et du degré de richesse et de pauvreté des gens.

À l'intérieur du musée, quatre petits cadres sont amovibles et peuvent être déplacés à n'importe quel endroit. Les tableaux sont faits pour entrer et sortir des musées, vous ne trouvez pas? Sinon, ceux qui ne fréquentent pas ces établissements ne les verront jamais. Ce serait dommage. On pourrait les sortir à l'occasion chez nous et les mettre dans les centres d'achat, les épiceries ou les centres d'accueil comme il se fait à Lilliput.

Annick L’As de pique, reporter


Publié en 2005 dans un livret de texte

À propos des messages

Plusieurs autres publications peuvent être trouvées dans la section CATÉGORIES ou en fouillant dans les archives.

Archives

Ne cherchez pas midi à quatorze heures